Les compteurs d'eau pour mettre fin au gaspillage

Par François Cardinal

Émission du 31 janvier 2007

Réagissez sur notre page facebook

Les compteurs d’eau résidentiels : une bonne idée?

Faut-il implanter des compteurs d’eau dans chaque maison québécoise dans le but d’inciter les ménages à réduire leur consommation? Les chercheurs qui se sont penchés sur la question répondent en choeur… non!

Il existe beaucoup de mythes entourant la consommation d’eau au Québec. Cette ressource serait gaspillée, mal gérée et menacée par des entreprises privées peu scrupuleuses. Le débat autour des compteurs d’eau revient épisodiquement. Selon une théorie économique souvent citée, ce qui est gratuit est consommé sans restriction, alors que ce qui est payé fait l’objet d’une consommation plus responsable.

Selon les chercheurs de l’Institut national de recherche scientifique, la théorie ne s’applique pas pour la consommation résidentielle d’eau. Ce qu’appuient des organismes comme Eau secours et le Conseil régional de l’environnement de Montréal. Il n’y a dans les faits aucune différence de consommation entre les résidences ayant ou non un compteur d’eau. D’ailleurs, lors de la fusion des municipalités entourant Sherbrooke et la ville elle-même, aucune différence n’a pu être relevée dans la consommation d’eau des municipalités équipées de compteurs d’eau et celles en étant exemptes.

Pourquoi? Tout simplement parce que l’eau ne vaut pas cher au Québec. Son prix de revient est en effet parmi les plus faibles au monde. À Montréal, un litre d’eau vaut cinq centièmes de sou. Pour une consommation moyenne de deux cent cinquante litres par jour par personne, la facture quotidienne ne dépasse pas douze sous soit quarante-cinq dollars annuellement. Si on réussissait à faire baisser la consommation d’environ 20 % – ce qui serait déjà énorme –, on ferait miroiter aux citoyens des économies de moins de 10 $ par année. C’est trop peu pour faire une différence.

Pour les chercheurs, c’est la preuve de l’inutilité des compteurs d’eau dans les résidences québécoises. D’autant qu’ils coûtent cher à installer. Certains prétendent que les minces économies engendrées ne couvriraient même pas le coût d’implantation des compteurs, des relevés, de facturation, de perception, etc.

Toutefois, lorsqu’il est question des entreprises, des institutions et des commerces, le coût d’implantation d’un compteur d’eau est vite épongé, d’autant que les entreprises ont les moyens d’agir technologiquement pour réduire considérablement leur consommation.

Les compteurs d’eau dans les résidences peuvent aussi soulever un problème d’ordre social. Dans le but d’économiser, les plus démunis pourraient tenter de réduire leur consommation d’eau au détriment de leur hygiène tandis que les mieux nantis n’ont que faire d’une économie de quelques dollars. Ce phénomène a déjà été observé en Angleterre lors de l’implantation de compteurs, car le prix de l’eau y est très élevé.

Ne devrions-nous pas agir plutôt sur les mauvaises habitudes? Faire payer les consommateurs qui lavent un coin de trottoir ou leur cour avec un boyau d’arrosage, ceux qui arrosent leur terrain en période de canicule lorsque l’évaporation est la plus forte, ceux qui lavent leur auto à chaque semaine, etc.

On pourrait ainsi y aller avec l’approche dite du bâton et de la carotte. D’un côté, une réglementation qui limite à certains jours l’arrosage des pelouses ou qui impose une taxe spéciale aux propriétaires de piscines. D’un autre côté, une subvention à l’achat d’équipements permettant de réduire sa consommation tel les pommeaux de douche à débit réduit.

Dans le dossier de la consommation d’eau comme dans tant d’autres, il faut faire attention aux modes, aux idées reçues et surtout, aux solutions magiques.

Le résumé de l’étude de Pierre J. Hamel de l’INRS
www.ucs.inrs.ca/pdf/compteurs.pdf

Un document  du Conseil régional de l’environnement de Montréal 
www.cremtl.qc.ca/fichiers-cre/memoires/memoire-eau.pdf

L’analyse de la gestion de l’eau dans différents pays 
www.inrs-ucs.uquebec.ca/pdf/rap1997_02.pdf

Sujet : Économiser l’eau  

Aussi dans cette émission

Des finis écolos pour les meubles

Entretenir les meubles de façon écologique

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins  

Les alternatives au sel en hiver

Le sel : redoutable pour la glace… et pour l’environnement.

Sujet : Polluer moins   Préserver la nature  

Les placements éthiques

Placer ses économies peut-il devenir un geste environnemental?

Sujet : Investir   Tendances et enjeux  

Réduire sa consommation d'eau

Réduire sa consommation d’eau par des gestes simples, c’est possible.