L'impact des TIC

Par Stéphane Pilon

Émission du 15 novembre 2006

Réagissez sur notre page facebook

Où vont les TICs à la fin de leur vie utile? C’est-à-dire les appareils issus des technologies de l’information et des communications dont font partie les ordinateurs, les numérisateurs et les téléviseurs.

L’évolution de l’équipement informatique progresse très rapidement et le marché propose sans cesse de nouveaux gadgets aux consommateurs. Au Québec seulement, on achète chaque année près de 3 millions et demi de ces outils de travail et de loisir et nous les remplaçons aux 3 ans et demie en moyenne par de nouveaux modèles plus performants. On parle donc de 20 000 tonnes de déchets informatiques par année au Québec dont seulement 6% sont recyclés. Quel est l’impact de cette masse énorme de déchets informatiques sur notre environnement? Peut-on s’en débarrasser de façon écologique?

Examinons un écran d’ordinateur : sa partie conique renferme du verre mélangé à 2 à 3 kilogrammes de plomb. Une fois au rebut, si l’écran se brise, il répandra son contenu dans les sites d’enfouissement. Quant au boîtier d’ordinateur, il contient des cartes de circuits imprimés à forte teneur en plomb, en mercure et en cadmium. Tous ces métaux peuvent contaminer l’environnement, notamment la nappe phréatique, qui est notre source d’eau potable. Chez les humains, ils peuvent causer des troubles du système nerveux et des cancers…

Pour réduire la quantité de déchets informatiques dans l’environnement, le consommateur peut utiliser la règle des 3R, c’est-à-dire la Réduction à la source, le Réemploi et le Recyclage de l’équipement.

La première étape, c’est une bonne analyse de nos besoins actuels, et pour les quatre prochaines années, afin d’acquérir un équipement qui soit apte à évoluer. Il n’est pas avantageux d’acheter des appareils à faible prix qui demandent de fréquentes mises à jour, car celles-ci qui finissent par coûter plus cher qu’un appareil de qualité. Lorsque l’appareil de moindre qualité commence à prendre de l’âge, on sera également plus enclin à en acheter un nouveau plutôt que de réinvestir de l’argent dans l’ancien; celui-ci se retrouve alors à la poubelle. Seulement un ordinateur sur trois est réemployé ou recyclé, les autres s’entassent dans les sites d’enfouissement.

Les CFER, Centre de formation en entreprise de récupération, sont des écoles d’apprentissage reconnues par le ministère de l’éducation où on accueille des jeunes de 15 ans et plus qui éprouvent certaines difficultés dans le système scolaire. Dans le cadre d’un projet pilote, les cinq CFER qui se consacrent au recyclage du matériel informatique au Québec ont ramassé plus de 75 000 pièces depuis un an. Cela représente 880 000 kilos de matériel détourné de l’enfouissement.

Au CFER (Centre de formation en entreprise et récupération) de St-Raphaël-de-Bellechasse, les ordinateurs sont vérifiés, nettoyés et remis à niveau avant d’être redistribués pour une seconde vie. Depuis huit ans, le Programme ordinateurs pour les écoles du Québec a remis plus de 140 000 équipements aux écoles, aux CPE et dans des organismes d’apprentissage.

Les équipements qui ne sont pas réutilisables sont soumis au démontage manuel et au triage des composantes, cuivre, aluminium etc. Certaines pièces peuvent être réemployées tandis que les autres sont acheminées au recyclage. Ultérieurement, les métaux lourds seront fondus et récupérés. Le plastique, compressé et mis en ballots, sera vendu à un recycleur qui en fera des granules. Le tube écran sera scié en deux parties à l’aide d’une machine. La partie contaminée au plomb sera alors récupérée et mise en lingots pour réutilisation.

Au Québec, nous avons une réglementation efficace en gestion de matières résiduelles telles que les huiles usées, les pneus et la peinture. La loi impose aux fabricants de recycler ces produits à la fin de leur vie utile. Ce modèle pourrait aussi être adapté au réseau du matériel informatique. Des discussions sont en cours pour regrouper les ministères de l’environnement fédéral et provincial, les milieux du recyclage et les fabricants dans un système de recyclage à large échelle. Malheureusement, les fabricants n’ont pas tous les mêmes priorités et ne ressentent pas tous la même urgence d’agir.

Le Québec pourrait aussi s’inspirer d’autres modèles dans le monde. L’Union européenne a adopté une directive qui rend l’industrie responsable du recyclage de ses appareils en fin de vie et qui interdit l’emploi de matières toxiques dans la fabrication des ordinateurs; en conséquence, ils deviendront plus facilement recyclables et moins polluants.

Mais en attendant ces nouvelles mesures, il appartient à chacun d’entre nous de s’informer et d’agir de manière responsable afin de minimiser nos impacts sur notre environnement.

Sylvie Castonguay, directrice générale du réseau des Centres de formation en entreprise et récupération (CFER)
 
Pascal Perron, conseiller en matériel informatique

Pour les dons et la récupération des vieux ordinateurs, le réseau québécois des CFER : cfer@cscotesud.qc.ca et www.cferbellechasse.ca
 
Programme Ordinateurs pour les écoles du Québec
(pour les régions de Montréal et de Québec)
1 877 350-3244
www.opeq.qc.ca

Lise Chagnon
Bonjour,
Je vous donne une adresse à ajouter à votre dossier.
Pour le recyclage des ordinateurs et autres éléments informatiques :
Re-Boot Montréal
5080 des Sources, suite 132
Montréal, Québec H8Y 3E4
T. (514) 684-8008
F: (514) 684-9473

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser   Tendances et enjeux  

Aussi dans cette émission

Les cartouches d'imprimante

Que faire de nos cartouches d’imprimante vides?

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Les boules à mites

Découvrez des alternatives naturelles aux nocives boules à mites.

Portrait d'un épicier vert

Sujet : Polluer moins   Préserver la nature   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Des droits individuels pour polluer?

Et si on avait tous un compte de "droits de polluer" à débiter ou créditer selon nos activités polluantes ?

Sujet : Polluer moins   Tendances et enjeux