Réparer ou jeter ?

Par Steve Proulx

Émission du 15 octobre 2008

Réagissez sur notre page facebook

Quelque chose de brisé? Dans la plupart des cas, le réflexe est immédiat : on jette et on rachète du neuf ! Qui se donnera la peine de faire réparer des chaussures de course, un sac d’école déchiré, une casserole cabossée, une machine à café ou un grille-pain ? Au moindre bris, on se dit que ces articles sont irréparables, qu’ils ont « fait leur temps »… Et hop ! À la poubelle !

En 2002, selon une enquête de RIS International, les Canadiens ont ainsi jeté pas moins de 2 millions de téléviseurs, 1,4 million de cafetières, 1,3 million de grille-pains, 1,1 million de radios-réveils et autant de magnétoscopes !

Il est permis de croire que plusieurs de ces objets auraient pu être réparés.

Pourquoi réparer ?

Réparer plutôt que jeter, c’est rallonger la vie utile des articles qui nous entourent… et ralentir le rythme effréné avec lequel nous remplissons nos dépotoirs.

D’ailleurs, vous seriez surpris de constater tout ce qui peut être rafistolé… pour quelques dollars seulement!

Par exemple, il vous en coûtera environ 25 $ pour remettre en état une casserole cabossée (au lieu de 50 $ pour une casserole neuve). Un cordonnier peut recoller les semelles de vos souliers de course pour environ 30 $, alors que des souliers neufs coûtent souvent plus de 100 $. « On a de nouvelles colles pour ces souliers qui fonctionnent très bien », dit Jacques Parent, cordonnier depuis plus de 35 ans à Montréal.

Et saviez-vous que la majorité des problèmes techniques dont souffrent les téléviseurs à tube cathodique se règlent pour moins de 100 $? En revanche, un téléviseur neuf vous coûtera au moins trois fois ce prix!

Trouver qui répare quoi

Bien entendu, faire réparer un article brisé exige quelques efforts. Pour commencer, il faut dénicher le bon réparateur ! Pour ce faire, l’annuaire Pages Jaunes de sa région est le premier répertoire à consulter.

Pour certaines catégories de produits, les réparateurs sont nombreux et faciles à trouver. C’est le cas pour les électroménagers, les chaussures, les vêtements, les vélos, les ordinateurs et les téléviseurs.

Par contre, en ce qui concerne les articles plus spécifiques, la recherche d’un réparateur peut s’avérer laborieuse. Toutefois, s’il existe un réparateur bien établi, vous risquez de le retrouver sur Internet. Un bon point de départ : le site La Toile du Québec, un répertoire plus efficace que Google pour ce genre de requêtes. http://www.toile.com

Des produits irréparables

Malgré toutes nos bonnes intentions, il faut reconnaître que la mode du « consommé-jeté » fait des ravages et que de plus en plus d’articles sont tout simplement irréparables.

Le plus souvent, il faut pointer du doigt la logique du « prix le plus bas » qui favorise les produits bas de gamme, made in China; impossibles à réparer. «Les gros détaillants ne se cassent pas la tête avec la continuité du produit », note Michel Couture de la Clinique de la Casserole Del Mar. Ils vendent des marques bâtardes, peu coûteuses et pour lesquelles aucune pièce de rechange n’existe.»

Autre conséquence de cette économie du « pas cher » : le coût d’une réparation pour certains appareils est presque aussi élevé que l’article neuf. Qui déboursera plus de 70 $ pour faire réparer un lecteur DVD acheté moins de 100 $? « Pour les écrans au plasma, ajoute le technicien en électronique Michel Bellemare, les réparations coûtent entre 400 $ et 600 $. Les gens feront réparer un appareil toujours sous garantie. Autrement, c’est trop cher. On préfère acheter du
neuf. »

Penser durabilité

Réparer plutôt que jeter est un réflexe à adopter… dès l’achat du produit neuf ! Avant d’acquérir un appareil dernier cri, posons-nous quelques questions. Peut-il facilement être réparé ? Est-il fait de matériaux de qualité ? S’agit-il d’une marque reconnue qui rend accessibles des pièces de rechange ?

Plus que jamais, la « durabilité » est un critère qui devrait entrer en ligne de compte lorsque vient le temps d’acheter un nouvel appareil.

Intervenants

Michel Couture. Propriétaire de la Clinique de la casserole Del Mar

Jacques Parent. Cordonnier et propriétaire de la Cordonnerie Saint-Marc

Michel Bellemare. Technicien en électronique et propriétaire de Expert TV-Vidéo

Informations complémentaires

Réparations de casseroles

La Clinique de la casserole Del Mar, à Montréal, répare les chaudrons cabossés, les casseroles démanchées, les poêlons au fond calciné, les poêles antiadhésives, les autocuiseurs et la fonte émaillée.

http://www.cuisineriedelmar.com/

L’Hôpital du Chaudron, dans la région de Québec, se charge aussi de remettre à neuf vos vieilles casseroles.

http://www.chaudrons.com/

Produits électroniques

Dans la région de Montréal, Michel Bellemare répare à domicile les articles électroniques pour le divertissement maison (téléviseurs, magnétoscopes, lecteurs CD et DVD, consoles de jeux PlayStation ou Xbox, chaînes audio, télécommandes, amplificateurs et téléviseurs à projection).

http://www.experttvvideo.com

Parapluies

L’atelier d’Herman Mendel, appelé Handbag Repair, répare les parapluies de qualité. Une perle rare ! Monsieur Mendel répare aussi les sacs à main et les valises. Les cordonniers, les compagnies aériennes et les grands magasins font souvent appel à ses services.

Handbag Repair, 5479 boulevard Décarie, Montréal : 514-486-2028

Pour réfléchir un peu

Visionné par plus de trois millions de personnes, The Story of Stuff est un petit film en ligne de 20 minutes qui expose les côtés sombres de notre société de surconsommation, de l’extraction des ressources nécessaires pour fabriquer les choses qui nous entourent à l’enfouissement. En anglais.

http://www.storyofstuff.com/

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Aussi dans cette émission

Douche écolo

Économie d’eau sous la douche.

Sujet : Consommer mieux   Économiser l’eau   Économiser l’énergie  

Norvège et pétrole

Pétrole : le bas de laine de la Norvège.

Sujet : Tendances et enjeux  

Le bois certifié

Choisir du bois plus écolo

Sujet : Consommer mieux   Préserver la nature  

Chauffe-eau nouvelle génération

Du nouveau au rayon des chauffe-eau.

Sujet : Consommer mieux   Construire / rénover   Économiser l’eau   Économiser l’énergie