1-800-Got-Junk ?

Par Steve Proulx

Émission du 5 novembre 2008

Réagissez sur notre page facebook

Vous ne savez que faire de votre vieux sofa ? Vous avez des débris de construction qui s’accumulent dans votre sous-sol ? Votre vieille sécheuse a rendu l’âme et vous devez la déplacer ? Pour ce genre de situation, de plus en plus de gens font appel aux entreprises de ramassage de rebuts à domicile. Un coup de fil, et l’on vous débarrassera de vos objets encombrants. Mieux encore, tout ce qui est encore utilisable sera donné, et tout ce qui est recyclable sera recyclé.

Le leader mondial dans ce domaine est 1-800-Go-Junk ? L’entreprise a démarré à Vancouver en 1989, avec un seul camion. Aujourd’hui, elle compte plus de 300 franchisés au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Australie.

Au Québec, 1-800-Go-Junk ? existe depuis 2006 seulement. Pour l’instant, sept franchisés desservent les régions du grand Montréal (incluant Laval et Longueuil), Québec (incluant Lévis), Gatineau et Joliette.

À Montréal, il existe aussi 1 800 Ramasse, une jeune compagnie québécoise qui offre essentiellement les mêmes services. L’entreprise remet par contre 5 % de ses profits à un organisme dédié à la protection de l’environnement. L’entreprise prévoit desservir la ville de Québec au cours des prochains mois.

Pour libérer de l’espace

Selon Robert de Pellegrin, franchisé 1-800-Go-Junk ? à Montréal : « Les gens font appel à nos services quand ils doivent se débarrasser de débris rapidement et qu’ils ne sont pas équipés pour le faire. Lors du décès d’un proche, par exemple, il faut parfois vider la maison. Souvent, ce sera pour les débris de construction. Les gens rénovent une pièce, ils n’ont pas suffisamment de rebuts pour remplir un conteneur, mais trop pour que ce soit pratique d’aller les porter eux-mêmes à l’écocentre. Donc, ils font appel à nous. »

Combien ça coûte ?

Bien entendu, ces services ne sont pas gratuits. Qu’il s’agisse de 1-800-Got-Junk ? ou de 1 800 Ramasse, les tarifs sont établis en fonction du volume occupé par les rebuts dans le camion.

Chez 1-800-Go-Junk ?, une mini-charge (un petit meuble) coûtera 98 $, alors que le tarif minimum chez 1 800 Ramasse est de 77 $. En revanche, il vous en coûtera 538 $ chez 1-800-Go-Junk ? pour remplir un camion à pleine capacité et 497 $ chez 1 800 Ramasse.

Ces services sont relativement coûteux si on les compare aux collectes municipales des déchets encombrants ou aux éco-centres qui sont gratuits. Mais, encore faut-il avoir un véhicule pour s’y rendre, du temps pour ramasser nos rebuts et des bras pour en disposer.

De tout ou presque

Ces entreprises ramassent tout ou presque. Tout ce qui est non dangereux, et qui peut être déplacé par deux personnes : meubles, électroménagers, débris de construction, résidus de jardins, etc.

Par contre, les produits considérés dangereux comme les produits chimiques, les huiles, l’essence, les matières toxiques, la terre contaminée, les peintures et les vernis ne sont pas ramassés. Il faut dans ce cas allez soi-même les porter dans un éco-centre ou à une collecte annuelle de RDD.

Comment faire ?

Il suffit de passer un coup de fil et l’entreprise vous fixe un rendez-vous. Un estimé des coûts est fait sur place. Libre à vous d’accepter ou non. Si vous retenez les services d’une de ces entreprises, vous n’avez pas à lever le petit doigt ! Il n’est pas nécessaire de transporter les matériaux à l’extérieur de la maison ou dans une remorque, ni de déplacer les meubles dans la maison.

Où vont les déchets ?

« Au Québec, plus de 75 % de ce que nous ramassons est recyclé ou donné », prétend M. de Pellegrin. « Nous donnons ce qui est encore bon à des organismes de charité tels que l’Armée du Salut. Les matières recyclables vont à l’éco-centre ou sont vendues à des recycleurs de bois ou de ferraille. »

Les franchisés 1-800-Go-Junk ? de la région de Montréal n’envoient rien directement au dépotoir. « Nous acheminons nos matériaux « mixtes » (par exemple, un sofa inutilisable qui doit être démantelé) à l’entreprise Boralex. Cette entreprise fera ce que l’on appelle un tri secondaire en retirant les matériaux recyclables du sofa (le bois, le métal). Ce qui restera à la fin du processus ira à l’enfouissement. »

Trésors cachés

Certaines personnes entreposent chez elles des trésors cachés ou oubliés. Au fil des ans, les employés de 1-800-Got-Junk ? au Canada ont découvert des articles un peu étranges. En voici un aperçu.

• 5 têtes d’orignaux empaillés
• Un fauteuil rempli d’abeilles
• 18 000 boîtes de sardines expirées
• 50 nains de jardin
• 400 000 $ en billets de banque datant des années 1930
• Un chaton trouvé dans un frigo
• 400 nouvelles robes de mariées
• Des urnes funéraires
• 13 gigantesques statues de Bouddha en porcelaine
• 1 poney

Intervenants

Robert de Pellegrin, franchisé 1-800-Got-Junk ? à Montréal.

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Liens utiles

1-800-Got-Junk ?

http://qc.1800gotjunk.com/Index.asp

1 800 Ramasse

http://www.ramasse.ca/

Aussi dans cette émission

Les boules à frigo

Les boules à frigo Fridgeball peuvent-elles vraiment prolonger la durée de vie de vos fruits et légumes ?

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   S’alimenter  

Lave-vaisselle

Des détersifs sans phosphate pour le lave-vaisselle

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Préserver la nature  

Énergie en hiver

Préparez votre maison pour l’hiver

Sujet : Consommer mieux   Économiser l’énergie