Les sacs de plastique: en avoir ou pas ?

Par François Cardinal

Émission du 11 mars 2009

Réagissez sur notre page facebook

Les sacs en plastique sont devenus, dans le temps de le dire, l’ennemi à abattre des temps modernes. La SAQ les a bannis dès le 1er janvier 2009, Wal-Mart a pour objectif de réduire leur distribution de moitié, la Ville de Los Angeles compte les interdire… Il existe même une journée annuelle sans sacs de plastique, c’est dire !

L’Amérique du Nord imite ainsi des pays qui ont banni ou qui sont en phase de bannir les sacs, comme Taiwan, la Corse, le Bangladesh et plusieurs pays africains. Mais ne va-t-on pas trop loin en bannissant bêtement les sacs de plastique ? A-t-on réfléchi aux conséquences d’une telle interdiction ?

Car on semble l’oublier, mais une décision aussi radicale peut en effet engendrer des effets pernicieux qui, parfois, sont plus graves encore que celui que le problème que l’on tente de régler, soit la surconsommation de sacs en plastique.

Devant le bannissement des sacs de plastique, les consommateurs ont trois choix : changer pour des sacs de papier, opter pour des sacs biodégradables ou traîner un sac réutilisable. Or chacun de ces trois choix possède un revers…

Les sacs papier : leur production et leur recyclage exige beaucoup plus de ressources et d’énergie que les sacs en plastique, ce qui risque d’accroître les émissions de gaz à effet de serre des entreprises, plutôt que l’inverse.

Les sacs compostables (EcoFilm et BioBag) et oxo-biodégradables (NeoSac) : ils ont certes le mérite de se désintégrer dans la nature, mais autant dans le bac qu’au lieu d’enfouissement, cette vertu se transforme en vice. Dans le bac, ces
sacs « contaminent » les plastiques recyclés (ceux-ci vieillissent trop vite ou sont carrément impropres à la commercialisation). Et dans le dépotoir, ils se retrouvent compactés, sans oxygène, et se décomposent lentement, très lentement. Ils s’échappent ainsi vers le haut sous forme de gaz à effet de serre et vers le bas, sous forme de lixiviat.

Les sacs réutilisables :
certainement le meilleur choix des trois, mais encore là, on engendre certains problèmes. La folie des sacs réutilisables nous incitent à en acheter plusieurs parce qu’ils sont beaux ou tout simplement parce qu’on les oublie une fois rendu à l’épicerie, un classique. Autrement dit, on tente de résoudre un problème environnemental en consommant davantage… Or la production de ces sacs nécessite beaucoup plus de ressources et d’énergie que les petits sacs en plastique.

Le dilemme du sac poubelle

Plusieurs consommateurs aiment les sacs de plastique parce qu’ils les réutilisent pour les besoins de leur chien ou leur poubelle de cuisine. Si on banni les sacs de plastique, ils devront acheter de petits sacs plus épais fait de matières encore plus néfastes pour l’environnement.

Sommes-nous donc plus avancés avec un bannissement pur et simple ? Peut-être pas. Mais cela ne doit pas nous empêcher d’agir, avec plus de doigté cependant.

On peut par exemple introduire un code volontaire de bonne conduite pour les supermarchés, comme l’a fait l’Australie : ces commerces doivent faire la promotion du sac réutilisable, former le personnel pour qu’ils réduisent le nombre de sac distribués, mais surtout, ils doivent récupérer les sacs de plastique sur place. L’idée est intéressante, car le sac de plastique se recycle en un rien de temps et sert à plein de choses, entre autres à la fabrication de matériaux de construction et de meubles de jardin.

On peut aussi introduire une taxe au sac. Car le problème, actuellement, c’est que le sac est donné gratuitement, ce qui lui enlève toute valeur. Un prix lui donnerait au contraire de l’importance, ce qui inciterait les ménages à les réutiliser. En Irlande, cela a permis une baisse de 90 % de la distribution de sacs de plastique. Même chose dans les magasins Ikea du Canada.

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser   Tendances et enjeux  

Liens utiles

Un rapport de Recyc-Québec qui vante les mérites du sac de plastique

http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/rubriques/Nouvelles.asp?id=460

Un article du Devoir sur la question

http://www.ledevoir.com/2007/11/16/164604.html

Et pour les sceptiques, une pétition contre les sacs de plastique…

http://www.ecocontribution.com/Petitions/390/PetitionFR_Sacs.htm

Aussi dans cette émission

Un golf vert: un pas dans la bonne direction

Dans certains golfs, il n’y a pas que les greens qui soient verts !

Sujet : Polluer moins   Polluer moins   Préserver la nature   Se divertir  

Conseils pour campeurs écolos

Plus vert en camping !

Sujet : Polluer moins   Préserver la nature   Se divertir  

Remplacer le bois traité

Solutions de rechange au bois traité

Sujet : Consommer mieux   Construire / rénover  

Le prêt-à-camper

Après le prêt-à-porter, voici le prêt-à-camper !

Sujet : Consommer mieux   Se déplacer / voyager   Se divertir