Matelas écologique

Par Steve Proulx

Émission du 28 janvier 2009

Réagissez sur notre page facebook

Un tiers de notre vie est passée sur un matelas… qui contient souvent des produits chimiques et potentiellement toxiques.

« Typiquement, les matelas conventionnels contiennent un bon volume de matériaux dérivés de pétrole, tels que le polyuréthane, ainsi que produits ignifuges. », dit le fondateur du site Ethiquette.ca, Tom Liacas.

Ingrédient de base des matelas conventionnels, le polyuréthane est une substance chimique et non biodégradable.

Selon le magazine Protégez-vous !, « les substances utilisées pour fabriquer la mousse de polyuréthane figurent dans la liste des cancérigènes possibles pour les humains. »

Santé Canada suggère d’ailleurs d’aérer un nouveau matelas avant d’y dormir, afin de libérer les gaz qui peuvent s’en échapper.

Cette précaution étant rarement respectée, il arrive que de nouveaux matelas provoquent des allergies ou des réactions cutanées, particulièrement chez ceux qui sont sensibles aux produits chimiques.

Quant aux produits ignifuges, les PBDE (ou penta) suscitent plusieurs inquiétudes. M. Liacas souligne que ces substances injectées ont été interdites dans l’État de la Californie en 2006. Un règlement semblable a aussi été adopté au Canada.

Par contre, les matelas datant de quelques années contiennent fort probablement des PBDE.

Les matelas «écologiques»

Pour répondre aux attentes des consommateurs préoccupés par les effets des matelas conventionnels sur leur santé et l’environnement, des fabricants offrent désormais des matelas « écologiques ».

Ces matelas sont souvent faits de matériaux naturels : latex naturel, recouvrements en coton ou en laine biologique, etc.

Par exemple, les modèles de matelas écologiques Essentia sont faits de latex naturel et sont moulés individuellement, sans adhésif. Ces matelas sont biodégradables et n’émettent pas de composés organiques volatils (COV).

On trouve aussi les matelas Green Sleep, dont les cadres sont faits de bois provenant de forêts canadiennes durables. Le matelas est en caoutchouc naturel et la housse en coton bio certifié.

Matelas à composantes remplaçables

Matelas Inter Confort propose un autre type de matelas « écologique ». Ses composantes ne sont pas faites de matières naturelles (la mousse de polyuréthane est toujours présente), mais il possède en revanche des composantes remplaçables.

Il est donc possible de remplacer uniquement les pièces usées, plutôt que de jeter le matelas.

« Nous partons du principe que si on use une pièce, on change la pièce seulement, indique le concepteur de ce matelas, Gilles Letendre. C’est toujours la bourrure de surface qui est la plus susceptible de s’user. Nous mettons deux tranches de mousse, qui sont remplaçables aux 10 ans. Une couche coûte 125$. » Les ressorts peuvent aussi être remplacés individuellement.

Sachant qu’entre 200 000 et 300 000 vieux matelas sont enfouis chaque année au Québec, garder son matelas plus longtemps en remplaçant seulement les composantes usées est un geste tout à fait écologique!

Écolos, mais pas éconos

Malheureusement, les matelas écologiques sont assez coûteux. Pour les deux matelas à mousse au latex naturel (Essentia et Green Sleep), il faut débourser plus de 4000 $ (base de lit en sus).

Le matelas Letendre, à composantes remplaçables, coûte quant à lui 1500 $.

Des matelas écologiques à 100 % à moins de 1000 $ ? Introuvables, pour l’instant.

Mais on peut dénicher à meilleur prix des matelas qui ont moins de composantes synthétiques. Chez Ikea, par exemple, un matelas de latex composé à 20 % de latex naturel, et dont l’enveloppe est faite à 68 % de coton, vous coûtera 700 $ (grand deux places)

Mentionnons aussi que le vénérable futon en coton ou en laine est de loin le moins coûteux et le plus écolo des matelas. Bien entendu, le futon ne plaît pas à tout le monde.

Recycler son matelas

Ne jetez pas votre matelas ! Confiez-le plutôt à Recyc-Matelas qui le recyclera à 100 %. La mousse de polyuréthane deviendra, par exemple, des sous-tapis, le bois sera déchiqueté et deviendra du paillis, le métal des ressorts sera refondu, puis revendu. Il vous en coûtera 10 $ pour recycler un vieux matelas. Vous devrez cependant aller le porter vous-même à l’usine de Ville Mont-Royal. Les magasins Dormez-vous reprennent aussi les vieux matelas qu’ils acheminent vers l’entreprise de recyclage.

Intervenants

Tom Liacas, fondateur du site Ethiquette.ca

Derek Vincent, vice-président des ventes chez Essentia

Gilles Letendre, propriétaire de Letendre Matelas Inter Confort

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Prendre soin de soi  

Liens utiles

Matelas Inter Confort

http://letendrematelas.com

matelas à composantes remplaçables



Matelas Essentia

http://www.myessentia.com

Matelas Green Sleep

http://www.greensleep.ca

Recyc-Matelas

http://www.recyc-matelas.com

Entreprise de recyclage de matelas



Etiquette.ca

http://www.ethiquette.ca

Protégez-Vous

http://www.protegez-vous.ca/matelas-et-sommiers.html

Un dossier sur les matelas et sommiers



Aussi dans cette émission

Virage vert chez Sushi Taxi

Virage vert chez Sushi Taxi

Sujet : Polluer moins   Préserver la nature   S’alimenter  

Projet Better Place: des stations-service électriques

Des stations de recharge pour voitures électriques

Sujet : Polluer moins   Se déplacer / voyager   Tendances et enjeux  

Écran d'ordinateurs

Éteignez votre ordinateur !

Sujet : Économiser l’énergie