ABC du compost

Par Ariane Paré-Le Gal

Émission du 23 septembre 2009

Réagissez sur notre page facebook

Notre sac de poubelle est composé à 40% de matières putrescibles qui pourraient être compostées et ainsi revalorisées. En y mettant l’effort, nous pourrions tous composter jusqu’à 100 kg de déchets par année, ce qui représente 160 kg de gaz à effet de serre en moins dans l’atmosphère. Bien qu’il ne présente que des avantages, le compostage rebute encore bien des gens qui craignent les odeurs, les animaux indésirables et les insectes. D’autres se sont lancés dans l’aventure du compostage sans s’y connaître et ont connu des ratés. Composter à domicile, c’est à la fois simple et compliqué ! Pour que tous réussissent, voici l’ABC du compostage !

Où devrait-on placer le composteur ?
Placez votre bac à composter directement sur le sol après avoir enlevé la tourbe pour que les liquides soient bien drainés. Privilégiez les endroits ombragés : placé directement au soleil, le compost pourrait surchauffer et des odeurs pourraient se développer. Dans ce cas, il faut s’assurer de bien humecter le compost.

Quelle est la recette pour réussir son compost ?
Pour faire du compost, il faut au moins 50% de matière verte et 50% de matière brune. La matière verte est humide et riche en azote et comprend les résidus de table ou de jardin. De son côté, la matière brune est sèche et riche en carbone. Les feuilles sèches, la paille, et le carton sont de bons exemples. L’idéal est de composter en lasagne, en alternant une couche de matière brune et une couche de matière verte.

Quels sont les ingrédients autorisés pour la matière verte ?
La matière verte comprend les restes de cuisine comme les pelures de fruits et légumes, le pain, le marc de café, les coquilles d’œufs, et les débris de jardin comme les fleurs et les plantes mortes ou le gazon coupé.

La matière brune, qu’est-ce que c’est ?
La matière brune peut être très variée : des feuilles mortes, du papier journal, des essuie-tout, de la paille, du bran de scie. Il faut seulement s’assurer que la matière brune est complètement sèche, car elle sert à fournir un apport en carbone au compost, mais aussi à absorber l’excédent d’humidité.

Qu’est-ce qu’on doit absolument éviter de mettre dans le compost ?
Ce ne sont pas tous les restes de table ou les résidus de jardin qui peuvent être compostés ! Évitez de mettre dans le compost tout ce qui est gras ou d’origine animale : les huiles, les produits laitiers, la viande, les os, le poisson, les coquillages. Il faut aussi éviter de composter les plantes ou les fleurs malades, les mauvaises herbes en graines qui pourraient repousser, les plants de tomate et de rhubarbe qui sont des insecticides naturels, et les noyaux qui se dégradent trop lentement.

Comment prendre soin de son compost ?
Équilibre et aération sont les mots d’ordre ! Pour que les bactéries puissent faire leur travail de décomposition, elles ont besoin d’air. Brassez le compost au moins deux fois par mois à l’aide d’une pelle ou d’un pic à compost. Il est aussi très important de maintenir un équilibre entre la matière verte et la matière brune : si votre compost est trop humide, ajoutez de la matière brune pour retrouver l’équilibre carbone/azote. Évitez de mettre au compost de trop gros morceaux et prenez le temps de les couper : le processus s’en trouvera accéléré !

Qu’est-ce qu’on fait si le compost sent mauvais ?
Il y a toujours une légère odeur lorsque la matière se décompose. Mais si votre compost sent vraiment mauvais, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas ! Votre compost peut manquer d’aération, il peut avoir été contaminé avec des gras de cuisson ou des résidus d’origine animale, ou simplement manquer de matière brune.

Qu’est-ce qu’on fait s’il y a beaucoup d’insectes ?
Les mouches sont naturellement attirées par les résidus de table, et tous les insectes sont partenaires de votre projet de compostage. S’il y en a trop, vous n’avez qu’à laisser une petite couche de matière brune sur le tas de compost pour éviter qu’elles ne viennent s’y déposer.

Qu’est-ce qu’on fait s’il ne se passe rien ?
Le compost peut manquer d’aération, alors il faut le brasser. C’est possible qu’il y ait trop de matière brune, alors il faut simplement ajouter de la matière verte ou l’arroser. Il se peut aussi qu’il y ait trop de pelures d’agrumes. Les agrumes sont acides et peuvent tuer les bactéries qui entrent dans le processus de compostage.

Qu’est-ce qu’on fait l’hiver ?
L’hiver, le processus de compostage cesse et la matière gèle. Vous pouvez continuer à accumuler la matière verte dans le composteur. Il y a même des gens qui gardent leurs restants de table dans des chaudières. Et dès que le mercure monte en haut de zéro, vous pouvez reprendre le processus de compostage : matière verte/ matière brune.

Devrait-on avoir une ou deux composteurs ?
Si vous avez un modèle de composteur à tiroir, le compost se récolte par le dessous et vous pouvez continuer à mettre de la matière au-dessus. Si vous avez une compostière régulière, vous pouvez simplement la déplacer, récolter le compost qui est prêt en dessous et y remettre le reste de la matière. Cependant, certains préfèrent opter pour un composteur à deux compartiments ou installer deux bacs de compostage pour pouvoir alterner et obtenir un compost uniforme.

Quand récolte-t-on le compost ?
Il faut attendre au moins 1 an avant que le compost soit prêt, mais ça peut prendre jusqu’à 2 ans. Un beau compost, doit être homogène et ressembler à de la terre. Vous pouvez le mélanger à de la terre et en mettre dans les plates-bandes, au pied des carrés d’arbre, ou en étendre sur votre gazon.

Informations complémentaires
Pour de plus amples informations sur les différents types de composteurs, visionnez le reportage À chacun son composteur, diffusé le 22 octobre 2008.

Invité
Michael Hawrysh, maître composteur à l’éco-quartier St-Jacques

Sujet : Composter   Polluer moins  

Liens utiles

Le compostage facilité, Recyc-Québec

http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/upload/Publications/le_compostage_facilite.PDF

Jardin botanique Roger-Van de Hende de l’Université Laval

http://www.jardin.ulaval.ca/comment-compost.html

Guide simplifié du compostage domestique, Ville de Montréal

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/page/Environnement_Fr/media/documents/Guide_compost_nb.pdf

Aussi dans cette émission

Vêtements de sport écolos

Sportifs : équipez-vous écolo !

Sujet : Consommer mieux   Se vêtir  

Atelier Entre-Peaux

L’affaire est dans le sac !

Sujet : Consommer mieux   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Bris de fluocompactes

Bris de fluocompacte : pas de panique !

Sujet : Consommer mieux   Économiser l’énergie   Nettoyer, entretenir  

Garages verts

« Clé verte » - Après la voiture verte, le garage vert !

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Se déplacer / voyager  

Les Canadiens seraient verts

Les Canadiens sont-ils verts ?