Culture en bac

Par Pascale Tremblay

Émission du 30 septembre 2009

Réagissez sur notre page facebook

Le jardinage urbain est de plus en plus populaire et même ceux qui n’ont accès qu’à de petites superficies ne peuvent résister à la tentation de faire pousser tomates et laitues sur leur balcon ou leur terrasse. Pour leur faciliter la tâche, il existe une méthode de culture en bac bien adaptée pour ce genre de situation. On a même le choix entre deux types de bacs, un premier, mis au point par la compagnie Biotop, et un deuxième proposé par l’organisme montréalais « Jardins sur les toits ». Un fidèle auditeur, Régis Pelletier, s’est offert pour comparer l’efficacité de ces deux types de bacs pendant douze semaines. Comme il cultive aussi dans un mini-potager, il est bien placé pour comparer l’efficacité des bacs et celle de la culture en sol.

Régis Pelletier habite le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal où il fait du jardinage dans sa cour avec un groupe d’amis. Il place habituellement des végétaux sur son balcon de même que sur un petit terrain adjacent à sa maison. Les végétaux plantés vont de l’anis au basilic en passant par les choux de Bruxelles, les poivrons, la laitue, le persil sans oublier les fameuses tomates.

Deux bacs, même principe
Jardiner avec des bacs permet de faire pousser des fruits et des légumes un peu partout. Les bacs sont tous des micro-jardins portatifs. Chaque bac comporte deux parties distinctes. La partie du haut contient de la terre ou un mélange qui joue le même rôle que la terre. C’est là que l’on place les nouveaux plants. On verse de l‘eau dans la partie du bas. Un treillis empêche la terre de se mélanger à l’eau. Les racines des plants passent à travers le treillis et peuvent puiser toute l’eau dont elles ont besoin, quand elles en ont besoin. On évite ainsi de nuire au développement des plants qui manquent d’eau si on oublie de les arroser.

Régis Pelletier disposait de trois bacs Biotop et de deux bacs proposés par l’organisme Alternatives et son projet «Jardins sur les toits », que nous appellerons bacs JT. Sauf exception, les mêmes végétaux ont été plantés dans les deux bacs ainsi que dans le jardinet.

Avec l’achat de bacs Biotop sont fournis le mélange spécial qui supporte les plants ainsi que des fertilisants qui sont notamment placés dans la réserve d’eau. C’est une particularité des bacs Biotop d’utiliser la réserve d’eau pour fertiliser les plants. Le groupe qui distribue les bacs Biotop offre gratuitement une séance d’information sur le fonctionnement du produit.

Dans le cas des bacs JT, on place simplement de la terre et du compost sur le treillis et on est prêt à passer à la plantation. On verse de l’eau dans la partie inférieure du bac et le tour est joué.

Le temps des récoltes
Ce test a réservé quelques surprises à Régis Pelletier. « Les bacs Biotop n’ont pas produit autant que ce que j’espérais. J’ai eu un petit problème au début avec les fertilisants, que je ne plaçais pas au bon endroit. Je suis entré en contact avec les gens de Biotop qui m’ont indiqué comment corriger la situation. Malgré tout, rien de ce que j’ai planté dans les bacs Biotop n’a fait mieux que les autres bacs ».

Les choses se sont mieux passées avec le deuxième type de bac. « Avec les bacs JT, tout a poussé normalement sans que j’aie à apporter beaucoup de soins aux plantes. C’est un type de culture qui est bien adapté pour la moyenne des gens qui ne sont pas familier avec le jardinage, mais qui veulent tout de même avoir de bons résultats ». Et notre testeur de conclure : « Si je dois faire une comparaison avec les deux types de bacs et la culture en sol, je dirais que les bacs du groupe Alternatives se classent premier, la culture en sol deuxième et les bacs Biotop en troisième.

À la suiite à cette performance décevante des bacs Biotop, La Vie en vert a communiqué avec les responsables du groupe Les Urbainculteurs qui distribuent et font la promotion de ce type de bac. Selon ceux-ci, il aurait fallu limiter le nombre de plants par bacs et éviter de mélanger les types de plants. D’autres expériences démontrent que les bacs Biotop peuvent être très performants, mais il semble que l’utilisateur doive assurer un suivi des opérations assez soutenu.

Informations complémentaires :
- Chaque bac Biotop se vend 65$
- Les bacs JT se vendent 40$ chacun. Sur le site Internet du groupe « Jardins sur les toits », on indique comment fabriquer soi-même ce type de bacs à moindre coûts.

Sujet : Jardiner   S’alimenter  

Liens utiles

Les Urbainculteurs

http://www.urbainculteurs.org/

Pour obtenir les bacs Biotop



Biotop Canada

http://www.biotopcanada.com/

Le site officiel de la compagnie



Des jardins sur les toits

http://www.lesjardins.ca/

Bac JT : Trousses « prêt-à-pousser »



Guide pour aménager un jardin alimentaire sur les toits

http://rooftopgardens.ca/fr/node/1156

(projet Jardins sur les toits, groupe Alternatives)



Aussi dans cette émission

Fournitures de bureau écolos

Cartables, stylos, papeterie, votre bureau sera écolo !

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Sacs réutilisables

Lavez vos sacs !

Sujet : Consommer mieux   Nettoyer, entretenir   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Construire un bac à culture

Construire un bac à culture