Meubles en carton

Réagissez sur notre page facebook

Ébéniste depuis 1999, Stéphanie Lévesque a pratiqué son métier pendant quelques années à Québec avant de s’installer à Montréal avec son copain. Cherchant quoi faire de ses dix doigts, c’est en lisant un reportage sur les meubles en carton dans une revue française que l’idée de se lancer dans cette aventure lui est venue.

L’aspect « récupération » et le fait que la fabrication des meubles en carton ne nécessite pas beaucoup d’outillage l’ont immédiatement séduite. Et c’est ainsi qu’en 2006, après avoir passé neuf mois de recherches, d’essais et d’erreurs, Stéphanie a présenté ses premiers meubles en carton made in Québec !

Les créations CapraKarton commencent à susciter l’intérêt des acheteurs qui recherchent des pièces originales et écologiques.

On reconnaît trois grands avantages aux meubles en carton. D’abord, le matériau est très flexible. On peut y donner plusieurs formes originales. Ensuite, sa légèreté est un atout indéniable pour les Québécois qui déménagent souvent. Enfin, le meuble en carton est fabriqué à partir d’une ressource récupérée, le carton d’emballage.

Bien entendu, la question de la durabilité est la première que l’on se pose quand on pense aux meubles en carton.

Selon Stéphanie Lévesque, ils sont évidemment plus fragiles que le bois, mais moins qu’on pourrait le penser. « Je pèse 130 livres, dit-elle, et je peux monter debout sur une table de chevet. Elle ne cassera pas ! », dit la designer-cartonniste.

La solidité du produit est assurée par un intérieur de type « nid d’abeille » (en alvéoles) qui peut faire penser à l’intérieur d’une caisse de bières. De plus, grâce au vernis appliqué sur la surface des meubles, ils sont résistants à l’eau

La seule chose que craint un meuble en carton, ce sont les objets contondants. Si un couteau ou un objet pointu tombe sur le meuble, cela fera un trou. Par contre, on peut le réparer. Chaque meuble est livré avec un ensemble de réparations.

Qui achète des meubles en carton ? Selon Stéphanie Lévesque, sa clientèle est surtout composée de jeunes adultes intéressés par les produits « flyés ». Plusieurs jeunes adultes qui veulent meubler une chambre d’enfant penchent aussi pour le meuble en carton. D’ailleurs, la designer prévoit tranquillement se spécialiser dans le domaine du meuble pour enfants.

Et c’est combien ?
On peut payer environ 50$ pour un très petit accessoire (un tableau de liège), environ 195$ à 250$ pour une table de chevet et plus de 500$ pour une bibliothèque qui occuperait tout un pan de mur.

Invité

Stéphanie Lévesque, designer-cartonniste, propriétaire de CapraKarton

Intervenants

Stéphanie Lévesque, designer-cartonniste, propriétaire de CapraKarton

Liens utiles

Liste des points de vente des produits de Caprakarton

La Galerie Monde Ruelle
2205, rue Parthenais #112
Montréal (Québec)
(514) 290-3338
http://www.monderuelle.com

Ludovik

248, de la Montagne
Montréal (Québec)
(514) 678-6617
http://www.ludovik.ca

Royer Objets - Trouvailles
207, ave Laurier Ouest
Montréal (Québec)
(514) 273-8111
http://www.royerboutique.com

Directement de CapraKarton
(boutique en ligne à venir)
http://www.caprakarton.com

Sujet : Consommer mieux   Construire / rénover   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Aussi dans cette émission

Recyclage de VHS

Cassettes VHS : jeter ou recycler ?

Sujet : Polluer moins   Réduire / Recycler / Réutiliser  

S'habiller québécois en hiver

Tuques, mitaines, foulards « made in Québec »

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Se vêtir  

Le vin bio

Vins bios : les raisins du succès !

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Préserver la nature   S’alimenter  

Pollution sonore

Pollution sonore