Récupérateur d’eau de pluie à faire soi-même

Par Ariane Paré-Le Gal

Émission du 10 mars 2010

Réagissez sur notre page facebook

En moyenne, les Québécois utilisent 424 litres d’eau par jour, ce qui nous classe parmi les plus grands consommateurs au monde. Le coût environnemental lié à la consommation d’eau potable est important, non seulement par ce que cette dernière n’est pas inépuisable, mais parce qu’elle doit être traitée avant d’être consommée à nouveau. Autant de raisons de minimiser son utilisation, entre autres en récupérant l’eau de pluie pour arroser le jardin. Et question d’être écolo jusqu’au bout, pourquoi ne pas le faire soi-même?

Matériel requis :

• 1 baril de plastique ou de bois
• 1 perceuse
• 1 mèche de 1 po
• 1 robinet (3/4 de po)
• 1 anneau en caoutchouc
• Grillage fin ou moustiquaire
• 1 élastique

1. Percez un trou à environ 5 centimètres du bas du baril avec la mèche de 1 pouce, puis insérez l’anneau de caoutchouc sur le robinet et vissez ce dernier dans le trou. Ensuite, percez un trou sur le dessus du baril assez grand pour que l’eau s’y écoule (s’il n’y en a pas déjà un), et recouvrez-le d’un morceau de moustiquaire fixé avec un élastique ou des punaises selon le baril, pour empêcher les débris de la gouttière de s’y infiltrer. Vous pouvez demander à votre quincaillier des retailles de grillage plutôt que d’acheter un rouleau complet.

2. Installez votre baril récupérateur d’eau de pluie à au moins un mètre du sol pour obtenir un minimum de pression. Pour ce faire, vous devrez probablement ajuster la gouttière en la coupant et en y ajoutant un coude de façon à bien diriger l’eau vers le trou du baril. Assurez-vous que le baril est stable, car une fois plein, il sera très lourd !

La pression ne sera jamais suffisante pour que vous puissiez y brancher un tuyau et arroser vos plantes comme vous le faites habituellement, mais vous pouvez utiliser le baril pour remplir des arrosoirs ou même y brancher un tuyau d’arrosage au
goutte-à-goutte. En faisant parcourir le tuyau percé de centaines de petits trous dans la plate-bande, les plantes sont arrosées à petite dose de façon plus constante, sans lever le petit doigt !

Coût
Quelques dollars tout au plus, si vous ne payez pas le baril et que vous disposez déjà des outils de base. Ou rien du tout si vous avez tout sous la main ! Les récupérateurs d’eau de plus se vendent une centaine de dollars dans les centres de rénovation. Ça vaut la peine.

Informations complémentaires

Plusieurs sites Internet proposent des modèles de récupérateurs d’eau de pluie à fabriquer soi-même. Vous aurez l’embarras du choix.

Vous trouverez des barils vendre ou à donner dans les annonces classées Internet. Plusieurs marchés aux puces vendent des barils neufs et usagés.

L’entreprise, Monsieur Barils Enr se spécialise dans la vente de barils.

Monsieur Barils Enr
2000, rue Falardeau
Montréal, Québec
(514)522-7670

Entreprises Raymond
http://www.entreprisesraymond.com

Invité
Mario Laquerre, Directeur, Programmes, RECYC-QUÉBEC

Sujet : Consommer mieux   Économiser l’eau   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Liens utiles

Kijiji

http://www.kijiji.com

Les Pacs

http://www.lespacs.com

Entreprises Raymond

http://www.entreprisesraymond.com

Vente de barils



Aussi dans cette émission

Climatisation naturelle

Inutile, le climatiseur ?

Sujet : Construire / rénover   Économiser l’énergie  

Peinture sans COV

Des peintures sans COV

Sujet : Économiser l’eau   Polluer moins  

Composteur de crottes de chiens

Une nouvelle utilité pour les cadeaux de toutou

Sujet : Composter   Polluer moins   Préserver la nature   Réduire / Recycler / Réutiliser  

Palmarès des autos éconergétiques

Les hybrides ont la cote !

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Tendances et enjeux  

Marché de solidarité

Marché de solidarité