Débrancher pendant 2 semaines

Par Ariane Paré-Le Gal

Émission du 17 février 2010

Réagissez sur notre page facebook

La majorité d’entre nous avons pris l’habitude d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce, et de fermer les appareils électriques lorsque nous avons fini de les utiliser, par souci d’économie d’énergie. Or, certains appareils électroniques et petits électroménagers sont de véritables vampires électriques et continuent de consommer, même après avoir été éteints. La vie en vert a demandé à un volontaire de nous ouvrir les portes de sa maison le temps de calculer les pertes d’énergie entraînées par les appareils éteints et de tester deux outils pour les limiter.

Invités
Martin Perron, volontaire
Léon Gosselin, conseiller analyste en réglementation des appareils, Agence d’efficacité énergétique

Les produits testés
Barre d’alimentation intelligente : entre 25 et 50$, vendue en quincaillerie
Barre d’alimentation avec minuterie : environ 25$, vendue en quincaillerie
Appareil de surveillance de consommation de Black and Decker : 99,99$, vendu en quincaillerie

Le test
À l’aide de l’appareil de surveillance de consommation, Martin Perron a calculé la consommation de plusieurs appareils électroniques dans sa maison. À sa grande surprise, il a constaté que son ordinateur portable consomme 17 Watt/h, son imprimante 7 Watts/h, le décodeur numérique 15 Watts/h et le téléviseur 5 Watts/h et ce, même lorsqu’ils sont éteints.

Il y aurait dans nos maisons plus d’une vingtaine de produits électroniques et de petits électroménagers qui consomment en mode veille ou éteints. Léon Gosselin, conseiller analyste en réglementation des appareils à l’Agence d’efficacité énergétique explique que les appareils qui consomment même éteints sont de plus en plus nombreux : « Tous les appareils dotés d’une télécommande comme les téléviseurs, ceux dotés d’une horloge comme les micro-ondes, d’un adaptateur comme les imprimantes, ou d’un simple voyant lumineux comme une radio, consomment de l’énergie même lorsqu’ils sont éteints. Ce sont de véritables vampires électriques ! »

Ces pertes d’énergies coûtent environ 28$ par personne par an au Québec, un coût qui, bien qu’il semble minime, s’élève
à 500 millions $ à l’échelle du pays. « Ce gaspillage a peu d’impact sur notre portefeuille, mais à l’échelle canadienne, c’est la consommation en énergie du Nouveau-Brunswick que nous gaspillons chaque année en laissant nos appareils électroniques constamment branchés. », souligne Monsieur Gosselin.

Après avoir constaté les pertes d’énergie cachées, La vie en vert a remis à Martin Perron deux produits à tester pour limiter ces pertes: la barre d’alimentation intelligente et la barre d’alimentation à minuterie.

La barre d’alimentation intelligente
Elle est munie d’une prise-mère qui contrôle des prises-satellite. Si vous éteignez l’appareil branché dans la prise-mère, les appareils branchés dans les prises-satellite s’éteignent automatiquement. La barre est aussi munie de 2 prises indépendantes qui ne s’éteignent jamais pour les appareils qu’on ne veut pas débrancher comme le VHS s’il est programmé, ou le boîtier de télé numérique qui télécharge de l’information durant la nuit.

La barre d’alimentation munie d’une minuterie

Son fonctionnement est identique à l’autre produit, sauf qu’elle est dotée d’une minuterie. On peut la programmer différemment chaque jour de la semaine pour que selon notre horaire, les appareils qui y sont branchés soient sous tension le moins longtemps possible.

Les résultats
Après avoir testé les deux barres d’alimentation pendant deux semaines, Martin Perron a certainement changé sa façon de voir sa consommation d’énergie. « J’ai réalisé à quel point je gaspillais l’électricité, sans même m’en rendre compte. J’ai décidé de débrancher les appareils dont je me sers rarement comme le 2ième réfrigérateur, les consoles de jeu et mon projecteur. »

La première barre d’alimentation, celle dite intelligente, a été utilisée pour la télé et les périphériques. Le téléviseur a été branché dans la prise-mère, et le VHS (non-programmé), le DVD et le système de son ont été branchés dans les prises-satellite. Martin Perron a trouvé très efficace et facile d’utilisation cette barre d’alimentation : « Il faut bien choisir les appareils qu’on y branche pour savoir lesquels seront dépendants de l’appareil principal, mais le principe est génial et permet de ne pas avoir à tout débrancher à la main. J’ai apprécié qu’il y ait des prises toujours sous tension pour le décodeur numérique qui doit toujours être branché, ainsi qu’une prise éloignée sur la barre qui offre l’espace suffisant pour y brancher un bloc d’alimentation. La barre d’alimentation intelligente est vraiment intelligente! Je lui donne 8/10. »

La barre d’alimentation avec minuterie s’est aussi avérée très pratique aux dires de Martin Perron « La programmation est simple. J’y ai branché mon système de cinéma maison que je laissais sous tension uniquement de 17 heures à minuit. En dehors de ces heures, nous n’écoutons jamais la télé, alors pourquoi gaspiller de l’énergie ? » S’il a apprécié la glissière de protection en plastique qui empêche les enfants de mettre leurs doigts dans les trous, Martin Perron aurait aimé plus d’espace entre les prises pour les blocs d’alimentation, plus larges. « On peut choisir de garder 4 prises toujours sous tension pour les appareils qui doivent rester branchés, ce qui est très pratique. J’accorde 7/10 à la barre d’alimentation avec minuterie.»

Le verdict
Bien que la barre d’alimentation intelligente ait eu la faveur de Martin Perron, celle munie d’une minuterie a été tout aussi performante. Il est cependant difficile d’évaluer les économies engendrées par ces produits qui varient selon l’utilisation qu’on en fait, mais de leur côté, les fabricants estiment qu’ils permettent d’économiser entre 10 et 15% de l’énergie consommée par les appareils électroniques qui y sont branchés.

Des appareils plus efficaces
Ressources naturelles Canada propose une réglementation pour limiter la consommation des appareils en mode veille ou éteints qui prendra vigueur en 2010. Les limites seront de 3 Watts pour les produits audio et vidéo et de 4 Watts pour les téléviseurs, et diminueraient en 2013 à 1 Watt pour les produits ayant une horloge ou un afficheur ou 0,5 Watt pour ceux qui n’en ont pas. Cette réglementation représente une avancée majeure quand on sait que les appareils en mode veille ou éteints consomment environ entre 0 et 22 Watts.

En attendant que les appareils rencontrent des normes plus sévères de consommation, qu’est-ce qu’on peut faire pour limiter les pertes d’énergie cachées?
• Les consommateurs peuvent opter pour des produits ENERGY STAR qui consomment jusqu’à 70% moins d’énergie lorsqu’ils sont éteints.
• L’idéal est de concentrer les appareils électroniques au même endroit et de les brancher à une barre d’alimentation, peu importe le type, ce qui permet de contrôler tous les appareils avec un seul bouton.
• Les appareils qu’on utilise rarement: la deuxième télé, la chaufferette etc. peuvent être débranchés. Quand vous quittez pour un certain temps, vous avez le réflexe de baisser le chauffage ? Ayez aussi le réflexe de débrancher vos appareils électroniques. Les appareils récents ont des pièces d’assez bonne qualité pour qu’elles ne subissent pas les effets des chocs de courant ou de chaleur. Les brancher et les débrancher régulièrement ne risque donc pas de les endommager.
• Posez des questions sur la consommation des appareils lorsque vous les achetez.

Sujet : Composter   Économiser l’énergie  

Liens utiles

Règlement sur l’efficacité énergétique : mode veille

http://oee.nrcan-rncan.gc.ca/reglement/bulletin/modeveille-jan09.cfm?attr=8

Ressources naturelles Canada, pertes d’énergie en mode veille

http://oee.nrcan.gc.ca/residentiel/entreprises/fabricants/reserve-puissance.cfm

Tarification d’hydro-Québec

http://www.hydroquebec.com/residentiel/tarif-residentiel.html

Aussi dans cette émission

Logomania

Logomania !

Sujet : Composter   Se vêtir  

Recyclage de piles : nouveau programme

Recycler les piles sans se fatiguer !

Sujet : Réduire / Recycler / Réutiliser   Tendances et enjeux  

Le plus grand toit solaire au Canada

Les toits solaires voient grand

Sujet : Économiser l’énergie   Tendances et enjeux  

Wwoofing

Wwoofing