L’éco-Fatigue

Réagissez sur notre page facebook

Les Canadiens ont été moins verts cette année.

Dans son deuxième Indice Vert, la firme de sondage Environics note une réduction dans les achats de produits écologiques pour la maison. Aussi, seulement 18 % des Canadiens disent avoir acheté des ampoules écoénergétiques, des nettoyants ou des produits moins emballés. En 2009, ils étaient 38 %...

Le coût plus élevé, des produits écologiques est une des raisons invoquées, mais pas la seule.

Selon Environics, lorsqu’on demande aux gens pourquoi ils ont entrepris moins d’initiatives vertes cette année, le tiers des personnes sondées répondent qu’ils font déjà suffisamment de gestes pour réduire leur impact environnemental...

C’est en soi une bonne nouvelle : si les gens ont l’impression de faire tout ce qu’ils peuvent pour aider l’environnement, cela signifie que la conscience environnementale fait son nid.

En contrepartie, cela signifie aussi qu’il y a une limite aux efforts qu’on peut exiger des gens.

Voilà déjà quelques années qu’on promeut les fameux « petits gestes verts ». Il faut laver à l’eau froide, se déplacer à vélo, économiser l’électricité, composter, nettoyer sans produits chimiques, manger moins de viande, apporter sa tasse au bureau, etc.

Effet d’accumulation oblige, il est normal que la population en ait assez de se faire dire quoi faire!

D’autant plus que, lorsqu’on lit les journaux ou qu’on regarde les bulletins de nouvelles, on découvre que les enjeux environnementaux sont monumentaux. On parle d’épuisement des ressources, du pillage de l’océan, de changements climatiques irréversibles, de surpopulation...

Soyons francs : ce ne sont pas des problèmes que l’on peut uniquement régler à l’échelle individuelle en apportant son sac réutilisable à l’épicerie...

Ce fossé entre l’ampleur des problèmes environnementaux et les petites initiatives individuelles, peut créer une sorte de découragement.

C’est ce qu’on appelle l’éco-fatigue.

Comment faire pour « réveiller » les gens? Peut-être que l’ère des « petits gestes verts » est révolue.

Ce que la population exige désormais, ce sont des réformes environnementales en profondeur.

On souhaite des politiques environnementales musclées, des municipalités plus vertes. On a beaucoup fait la morale aux gens en disant que l’environnement était l’affaire de « chacun ». En fait, c’est un effort collectif et l’initiative doit venir des élus, des dirigeants, des décideurs.

Aussi dans cette émission

Mobilier de jardin

Choisir son mobilier de jardin en pensant environnement

Sujet : Consommer mieux  

OGM. Est-ce possible de les éviter?

Dépister les OGM à l’épicerie

Sujet : S’alimenter  

COCKLUCH

L’art de porter trois manteaux de cuir à la fois

Sujet : Réduire / Recycler / Réutiliser   Se vêtir  

De l'utilité des sacs de plastique

Enfin des sacs de plastique utiles !

Sujet : Réduire / Recycler / Réutiliser