De la musique écologique?

Par Ariane Paré-Le Gal

Émission du 14 septembre 2010

Réagissez sur notre page facebook

Voilà que la musique aussi se met au vert! Le groupe québécois Parhéli a lancé un premier album carboneutre fabriqué à partir de carton recyclé et de draps usés de l’Hôtel Reine Élizabeth à Montréal. Le groupe Mes aïeux a aussi fait sa part pour l’environnement en rendant sa dernière tournée entièrement carboneutre, ainsi que U2 dont la tournée 360degrés avait été très critiquée à ses débuts pour son lourd impact environnemental. Une étude faite par le Guardian Environment Network a démontré que les ¾ des émissions de gaz à effet de serre liées à l’industrie de la musique sont causées par les spectacles (déplacement des artistes, des spectateurs) et le reste par l’enregistrement et la vente de CD.

Il y a aussi des projets qui tiennent compte de l’environnement de façon plus globale. C’est le cas de Fairplaylist, une étiquette de musique et un festival à Paris qui s’affichent entièrement équitables et écologiques. Les albums sont enregistrés dans des studios alimentés uniquement à l’énergie renouvelable, leurs pochettes sont en papier recyclé, ils font affaire avec des fournisseurs qui offrent des produits biologiques et équitables.

Et dans la lignée de la musique verte, le groupe montréalais The national Parcs compose toute sa musique à partir d’échantillonnage pris dans la nature. Ils utilisent des bûches, des roches, des cours d’eau pour créer leur environnement musical, sana qu’on reconnaisse la provenance des sons.

Liens utiles

The national Parcs

http://www.thenationalparcs.com

Aussi dans cette émission

Un hybride, et après…

Autos hybrides. Est-ce le meilleur choix?

Sujet : Consommer mieux   Polluer moins   Se déplacer / voyager  

Les chalets autonomes

Énergie verte pour chalets isolés, une bonne idée?

Sujet : Économiser l’énergie   Polluer moins   Préserver la nature  

Pesticides maison

Pesticides maison : trucs et astuces

Sujet : Jardiner   Nettoyer, entretenir   Polluer moins