Le High Line Park

Réagissez sur notre page facebook

Le HIGH LINE, promenade verte au-dessus de Manhattan

Qu’est-ce que le High Line?
Le High Line est une promenade urbaine de 2,4 kilomètres, une allée de verdure « plantée » sur une ancienne voie ferroviaire s’élevant à 9 mètres du sol, en plein cœur de Manhattan. On le décrit comme un espace hybride à mi-chemin entre un milieu organique et construit.

En fonction de 1934 à 1980, cette vieille voie ferrée est aujourd’hui un chef d’œuvre de récupération d’infrastructure post-industrielle cité en exemple dans le milieu de l’architecture urbaine verte, partout dans le monde.

Le projet High Line : une référence
La structure du High Line cache une réalité technique longuement réfléchie. Quand il pleut, le High Line se transforme en un système de récupération d’eau fonctionnant en circuit fermé. Ainsi, une très faible quantité d’eau prendra le chemin des égouts. Même les fentes entre les dalles de béton ont été pensées en fonction d’une absorption maximale de l’eau par les plantes. Pour ces grandes qualités et plusieurs autres, le High Line est surnommé le plus grand toit vert au monde!

Par son aménagement paysager, le lieu fait une place à la biodiversité en ville. On retrouve tout au long de la promenade une sélection de 160 espèces de plantes indigènes locales. Choisie pour son degré d’autonomie, cette sélection de plantes permet de minimiser les besoins en eau, en entretien et devient l’habitat de nombreux insectes, oiseaux et pollinisateurs. Bien sûr, les pesticides ainsi que les fertilisants chimiques sont exclus.

L’éclairage est réalisé au LED (diode électroluminescente). Le choix des matériaux a été basé sur différents critères permettant de réduire le bilan environnemental. Le béton et le bois sont recyclés, de provenance locale et sélectionnés en fonction de leur durée de vie.

Lors de notre passage à New York, nous avons eu la chance de rencontrer la personne derrière ce grand projet, M. James Corner, de James Corner Field Operations. Sa vision d’équilibre entre organique et technique a fait de ce lieu un succès tant sur le plan environnemental que social!

Construit en 2009, le parc a accueilli en 2010 dix fois plus de visiteurs que prévu, soit 10 millions de personnes. Le succès du High Line est tel que d’autres grandes villes américaines étudient sérieusement les possibilités de convertir leurs vestiges post-industriels en espaces publics à caractère naturel.

Le pouvoir des citoyens… pour changer les villes
Le High Line n’aurait pu voir le jour sans le courage et le travail acharné de deux jeunes voisins de cette voie ferrée : Joshua David et Robert Hammond. Leur motivation? Éviter sa démolition et lui donner une nouvelle vie. En 1999, ils ont fondé Friends of the High Line, un organisme sans but lucratif qui a mis sur pied un concours d’idées pour transformer cette structure abandonnée.

La Ville de New York a longtemps hésité avant de s’impliquer dans le projet. Elle s’y est même opposée au départ. Le maire Bloomfield est ensuite devenu un allié. 150 millions de dollars plus tard, ce parc génère des retombées économiques diverses : nouvelles unités résidentielles, des milliers d’emplois, nouvelles chambres d’hôtel, nouveaux restaurants, galeries d’art, boutiques, etc. Il y en aurait pour plus de 2 milliards de dollars de retombées.

Une vision qui change le monde et les gens?
On dit que cette promenade verte suspendue a changé la ville de New York, ses résidents et ses visiteurs. Nous avons discuté avec Josée Lepage, une voisine du High Line et designer montréalaise, qui habite désormais New York. « Ce qui me surprend le plus, c’est qu’on y circule d’une façon contemplative, respectueuse, comme si l’énergie mise en place dans ce projet se communiquait aux gens qui y circulaient. Il y a tellement d’autres endroits où l’on est irrespectueux des lieux. Ici, on dirait que les gens y viennent en pèlerinage». Monsieur Corner nous disait justement qu’en quatre années d’existence, aucune infraction, ni aucun crime n’y a été rapporté.

Informations complémentaires
Le High Line a de la parenté. La ville de Paris a un projet similaire appelé la Promenade Plantée. Elle traverse le 12e arrondissement dans sa longueur (4,5 km). Elle emprunte le trajet d'une ancienne voie ferrée dont le trafic a cessé en 1969. D’autres projets semblables sont également en cours dans les villes de St-Louis, Philadelphie, Jersey, Chicago et Rotterdam.

INVITÉS
James Corner, High Line project director, Field Operations

Josée Lepage, Résidente de New York

Vidéos
High line en images 3D, avant et après, sur musique
http://www.youtube.com/watch?v=i-yEb4JT-A8

High Line, l’histoire avant et aujourd’hui: Image et narration par Ethan Hawke sur fond musical
http://www.youtube.com/watch?v=oH5rs2ktazQ

Sujet : Aménagement urbain  

Liens utiles

Site officiel du High Line

http://www.thehighline.org/

Aussi dans cette émission

Récupération et recyclage

Bac vert: où vont nos matières?

Sujet : Réduire / Recycler / Réutiliser  

Bain quotidien

Un bain quotidien, pourquoi je fais ça encore?

Si j’étais ministre de l’Environnement…

Dans la peau du ministre de l’Environnement

Sujet : Politique