Le goût de l’eau

Par Steve Proulx

Émission du 31 janvier 2012

Réagissez sur notre page facebook

La qualité de l'eau potable au Québec n'est pas un sujet d'inquiétude.

L'eau du robinet est bonne à boire. Elle est même une des meilleures au monde. Néanmoins, elle souffre de mauvaise presse.

Le souvenir de la tragédie de Walkerton, en 2000, est encore frais. Sept personnes sont décédées et des milliers d'autres ont dû être hospitalisées après avoir consommé de l'eau contaminée.

À ce coup dur pour la qualité de l'eau « publique » se sont ajoutées, depuis quelques années, les campagnes publicitaires des compagnies d'eau embouteillée, qui ne cessent de vanter la « pureté » de l'eau.

Il se consomme aujourd'hui des milliards de litres d'eau embouteillée dans le monde. C'est le segment de marché des « boissons » qui connaît la plus forte croissance. Rien qu’au Canada, la consommation d’eau embouteillée est passée de 28,4 litres par personne (par année) en 1998, à 66 litres en 2006, selon Agriculture et Agroalimentaire Canada.

À 9,1 % de parts de marché en 2006, l’eau embouteillée a dépassé le thé, le vin, les spiritueux et les boissons aux fruits. Seuls le lait (11,5 %) et la bière (9,5 %) la dépassent.

« C'est un paradoxe, s’insurge Manuel Rodriguez, titulaire de la Chaire de recherche en eau potable de l'Université Laval. Nous sommes une des régions du monde où l'eau est de plus grande qualité, mais nous achetons de l'eau embouteillée... souvent importée d'ailleurs! »

Le problème avec l'eau potable en serait un de perception.

C'est une des questions qu'étudie la Chaire de recherche en eau potable de l'Université Laval.

« Parfois, une faible odeur suffit à convaincre les gens que l'eau du robinet n'est pas de bonne qualité, poursuit M. Rodriguez. Elle est pourtant sans danger pour la santé. L'eau de Walkerton n'avait aucune odeur particulière, pourtant elle était contaminée. »

Nous n'en sommes donc plus à seulement vouloir obtenir une eau potable, mais bien une eau potable qui saura convaincre, rassurer la population et concurrencer l'eau embouteillée!

En collaboration avec la Ville de Québec, la Chaire analyse les « précurseurs » du goût et de l'odeur de l'eau, pour tenter de les éliminer. Plusieurs substances inoffensives influencent le goût de l’eau du robinet.

« On pense à la géosmine. C’est une molécule présente dans l'eau. C'est en fait l'ingrédient actif de la betterave, celui qui lui donne son goût typique, explique François Proulx, directeur de la division de la qualité de l'eau à la Ville de Québec. Les algues naturellement présentes dans l'eau ont cette substance dans leurs cellules. C'est sans danger. »

À la Ville de Québec, M. Proulx se sent en concurrence « morale » avec l’eau embouteillée. « Cela fait 20 ans que je travaille dans le domaine de la qualité de l'eau. On met énormément d'énergie à la produire. J'en ai fait un cheval de bataille : j'essaie de comprendre pourquoi les gens ont une mauvaise perception de l'eau et je travaille à déjouer cette perception. »

« Il est important pour un gestionnaire municipal, qui investit des sommes considérables dans le traitement des eaux, de prendre en compte la qualité esthétique de l'eau, conclut M. Rodriguez. C’est dans l’objectif de minimiser les plaintes de la population concernant la qualité perçue de l'eau, et pour que les gens s'approprient leur eau. »

INVITÉS

Manuel J. Rodriguez, responsable de la Chaire de recherche en eau potable, Université Laval

François Proulx, directeur de la division de la qualité de l’eau, Ville de Québec

Catherine Mercier Shanks, membre de la Chaire de recherche en eau potable, Université Laval

Sujet : Consommer mieux  

Liens utiles

Chaire de recherche en eau potable de l'Université Laval

http://crepul.crad.ulaval.ca/

Circle of Blue

http://www.circleofblue.org/

"What's the best-tasting kind of water?" par Julia Felsenthal

http://www.slate.com/articles/business_and_tech/shopping/2011/10/what_s_the_best_tasting_kind_of_water_.html

Aussi dans cette émission

Fuites d’eau

Gestion de l’eau potable : Montréal au dernier rang

Sujet : Économiser l’eau  

Toilette à compost

Exit la chasse d’eau! Compostons nos déchets de toilette

Sujet : Composter   Économiser l’eau