Milieux humides

Réagissez sur notre page facebook

Le Québec d’aujourd’hui est beaucoup plus sec que celui qu’ont connu nos ancêtres. Depuis la colonisation européenne, plus de 80% des milieux humides des basses-terres du Saint-Laurent ont disparu. Et la situation empire depuis quelques années, particulièrement dans le grand Montréal. Plus de 41% des milieux humides ont été détruits oualtérés à Laval depuis 2004, selon l’évaluation du Conseil régional de l’environnement (CRÉ) de Laval. C’est l’équivalent de 172 terrains de football.

Quand on parle de milieu humide, on parle de marais, de marécages, de tourbières et d’étangs. Leur valeur écologique est très grande, car ils sont à la fois des milieux terrestres et aquatiques, explique Stéphanie Pellerin, biologiste à l’Institut de recherche en biologie végétale. Les milieux humides jouent plusieurs rôles écologiques: filtration de l’air et de l’eau, lutte à l’érosion, réservoir d’eau douce et circulation de l’eau.

Combien vaut un milieu humide? Mme Pellerin rappelle que dans les années 90, des chercheurs ont estimé sa valeur à 28 000$ par hectare, par année. Cette valeur est basée sur un calcul complexe qui tient compte des fonctions essentielles qu’occupe un milieu humide dans un écosystème. « Il faudrait arrêter complètement de remblayer ceux qui restent », lance Guy Garand, directeur général du CRÉ de Laval. Mais c’est plutôt le contraire qui se produit. À Laval, plus de 90 demandes de permis de remblayage ont été envoyées au ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) depuis 2004. Aucune n’a été refusée!

Pourquoi est-ce facile d’obtenir un permis pour remblayer un milieu humide? Parce que le fardeau de la preuve incombe au MDDEP et non aux constructeurs, répond Mme Pellerin. Elleestime, de plus, que l’évaluation faite par le ministère est incomplète. En vertu des critères du ministère, on donne surtout une valeur aux espèces rares. La biodiversité n’est donc pas mal protégée, mais on néglige toutefois les autres rôles écologiques.

Québec manque de vision globale, dénonce-t-elle. On considère chaque milieu humide isolément. Or, d’un point de vue scientifique, les petits milieux humides ne valent pas forcément moins que les grands. « Pour la biodiversité, on trouve souvent une plus grande variété d'espèces dans 100 petits milieux humides que dans un gros », dit-elle. D’un point de vue scientifique, l’idéal serait donc de protéger à la fois de petits et de gros milieux humides.

La délivrance d’un permis est régie par la Loi sur la qualité de l'environnement. Des amendements à cette loi ont été adoptés en juin 2011 pour rendre les sanctions plus sévères. Mais ces dernières restent encore très peu dissuasives, dénonce M. Garand.

Le gouvernement a récemment dévoilé une cartographie des milieux humides. Ils sont bien recensés, à part ceux dont la superficie est inférieure à un hectare. Par contre, on connaît mal leur composition.

Difficiles à interdire ?

L’ex-ministre de l’Environnement du Québec, Thomas Mulcair, avait essayé sans succès de changer la loi en 2005 pour mieux protéger les milieux humides. Il allègue aujourd’hui que les pressions du milieu de la construction ont eu raison de son projet de loi.

Son successeur, Pierre Arcand, semble avoir quelques inquiétudes. En 2011, il a demandé à ses fonctionnaires de vérifier tous les permis accordés pour s’assurer qu’ils étaient conformes aux exigences environnementales. Il a aussi dit qu’il examinerait ce qui se fait dans les autres provinces canadiennes et états américains, pour voir si les milieux humides pourraient être mieux protégés. Un autre dossier à suivre…

INVITÉ

Guy Garand, directeur général du Conseil régional de l’environnement de Laval

Sujet : Préserver la nature  

Liens utiles

MDDEP: plan de protection, processus de demande de permis de remblayage et catégorisation des écosystèmes

http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/rives/milieuxhumides.htm

Nouvelle cartographie des milieux humides réalisée par le MDDEP et Canards illimités

http://www.ducks.ca/fr/province/qc/outils/cmm.html

Carte interactive des milieux humides du territoire de la CMM

http://www.arcgis.com/home/webmap/viewer.html?webmap=e53987f046964a65bc8daeb9ef257b20

CRÉ de Laval

http://www.credelaval.qc.ca/044fe99d1a1243703/044fe99d1c12f1908/index.html

Aussi dans cette émission

Fast food

Fast Food : calories vides, poubelles pleines

Sujet : Polluer moins   S’alimenter  

Sophie refait sa garde-robe

Sophie refait sa garde-robe

Sujet : Consommer mieux  

Gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire, pourquoi je fais ça encore?

Sujet : S’alimenter