Biodiesel

Réagissez sur notre page facebook

En 2007, La vie en vert proposait une alternative verte au carburant fossile, soit un carburant à base d’huile végétale récupérée. Cette option s’adressait à une poignée d’automobilistes téméraires qui devaient détenir des connaissances assez poussées pour convertir leur véhicule à l’huile végétale.

Je fais partie de ces téméraires, par engagement environnemental. En fait, depuis 2008, mon véhicule est « tribride » : il fonctionne à l’huile végétale, au diésel et au biodiesel. Le biodiesel est disponible à la pompe depuis plusieurs années, mais demeure un carburant méconnu.

L’ABC du biodiesel
Le biodiesel est un biocarburant propre, biodégradable et non toxique. Il peut être produit à partir de ressources renouvelables comme l’huile végétale, les huiles de friture ou le gras animal. Ainsi, des carcasses d’animaux peuvent être transformées grâce à un processus chimique, en carburant, ou, pour être plus précise, en biocarburant.

Au Québec, le biodiesel est distribué dans plus d’une centaine de stations Sonic. En ce moment, le biodiesel n’est toutefois offert qu’à des concentrations variant de 2 à 5%. Ainsi, lorsqu’on fait le plein de biodiesel B5 par exemple, cela veut dire qu’on carbure à 5% de biodiesel et à 95% de diesel. Pour plusieurs raisons, on ne peut pas faire le plein de biodiesel pur à 100%, notamment parce qu’il devient inutilisable par temps froid et parce que ce produit est encore très peu disponible. Toutefois, si on nous l’offrait, les conducteurs de voitures diesel pourraient tout à fait rouler au B100.

Pour ma part, après avoir rencontré Stéphane et Martin Veillette de Garage Diésel Autos Camions, à St-Hilaire, qui sont devenus mes mécaniciens, j’ai su que je pourrais avoir accès à du B100, mais que j’allais devoir sortir des réseaux classiques d’approvisionnement en carburant. Cependant, selon le guide de l’usager fourni par Volkswagen, la garantie n’est plus valable si on utilise un carburant contenant plus de 20% de biodiesel. Pourtant, ailleurs dans le monde, rouler au B100, ça se fait!

Le biodiesel et l’environnement
Un véhicule diesel émet 2,8 kg de CO2 par litre.1
En ce qui concerne le biodiesel, l’ampleur de la réduction des émissions dépend de la biomasse utilisée et de la valorisation des matières résiduelles. Selon le modèle GHGenius, le biodiesel pur fait à partir de graisses animales réduit de 97,7 % les émissions de CO2éq. par rapport au diesel. Celui produit à partir d’huiles de friture recyclées les réduit quant à lui de 87,9 %. Le biodiesel produit à partir d’huile de canola et de soya réduit respectivement de 70,9 % et de 63,0 % les émissions de CO2, tandis que celui à base d’huile de poisson permet une réduction de 35,9 %. De plus, le biodiesel produirait 30% moins de particules fines dans l’air que le diesel. Étant un solvant léger, il nettoie et maintient propre le réservoir, les conduits et le système d’injection des véhicules.

Ces dernières années, le biodiesel a été expérimenté avec succès au Québec, notamment dans les projets BioBus, BioMer, BioPêche et BioShip. La STM a été une pionnière dans l’utilisation du biodiesel au Québec. En 2012, plus de 1 700 autobus de sa flotte roulaient au biodiesel B5, ce qui a permis d’éviter le rejet d’environ 4 300 tonnes de GES par année.

Le projet de loi C-33
Le biodiesel sera plus accessible aux automobilistes suite à la mise en place d’une nouvelle règlementation par le gouvernement fédéral. Dès janvier 2013, les quelques 424 000 propriétaires de voitures diesel au Québec pourront facilement s’en procurer dans les différentes stations d’essence de la province.

Tout a commencé en 2008, l’année où le Sénat votait en faveur du projet de loi C-33 sur les biocarburants. Le règlement sur les carburants renouvelables2, publié le 1er septembre 2010, exige que l’essence soit composée en moyenne de 5 % de carburant renouvelable.

Toujours selon ce règlement, les producteurs et importateurs de diesel et de mazout de chauffage doivent prévoir une teneur moyenne annuelle en carburant renouvelable équivalante à au moins 2 % du volume de distillats qu’ils produisent et importent. Au Québec, cette loi entrera en vigueur en janvier 2013.

Cette stratégie du Canada relative aux carburants renouvelables réduira les émissions de gaz à effet de serre d'environ 4 mégatonnes par an. Cela équivaut au retrait d'environ un million d'automobiles.3

Informations complémentaires

Du biodiesel, on en produit ici!
Une grande partie de la production du biodiesel utilisé dans d’autres pays (Europe et États-Unis) provient de l’huile de soja ou de colza de culture commerciale, tandis qu’au Québec, on a jusqu’à maintenant surtout privilégié un biodiesel issu de résidus de l'industrie agroalimentaire, comme des huiles de friture recyclées et des graisses animales.

Dans son usine-fondoir de Ville Sainte-Catherine, la société Rothsay produit du biodiesel depuis 2001, selon un procédé lui permettant d’utiliser des matières grasses recyclées comme l’huile de friture et les graisses animales, qu’elle récupère directement des établissements (restaurants, abattoirs, etc.). L’usine produit entre 35 et 45 millions de litres de biodiesel par année. D’autres producteurs comme Biocardel , à Richmond, en produit 50 millions de litres annuellement. QFI Biodiesel , à St-Jean-Sur-Le-Richelieu, produit présentement 5 millions de litres par an, dont 95% à partir d’huile de friture.

INVITÉS

Stéphane Veillette et Martin Veillette, Garage Diesel Autos Camions St-Hilaire Inc.

Paul Forcier, Gérant de la quincaillerie UNIMAT

Sources
1. Inventaire des émissions de gaz à effet de serre au Québec - 1990-2000, page 74, 78. http://www.transportdurable.qc.ca/affichezvous_calculs.htm
2. http://www.ec.gc.ca/energie-energy/default.asp?lang=Fr&n=0AA71ED2-1
3. http://ecoaction.gc.ca/news-nouvelles/20080626-fra.cfm

Sujet : Se déplacer / voyager  

Aussi dans cette émission

100 objets ou moins

Simplicité volontaire version extrême

Sujet : Réduire / Recycler / Réutiliser  

Vivre sans voiture

Une famille de 7 enfants choisit la liberté : vivre sans voiture!

Sujet : Se déplacer / voyager